Le carnet d’adresses du startupeur : les incubateurs

Quelle que soit la nature du projet que l’on veut entreprendre, il est important de savoir s’entourer des bonnes personnes. La création d’une startup peut être relativement complexe si vous restez isolé. Les incubateurs sont généralement des structures publiques, rattachées à un pôle de recherche. Mais le terme est devenu galvaudé et aujourd’hui de nombreuses structures proposent des phases d’incubation, généralistes ou plus spécialisées, comme dans le sport ou le tourisme.

carnet adresse incubateur startup

L’incubateur : définition

Aujourd’hui, beaucoup de personnes font l’amalgame entre les structures dites d’incubation, et les structures faisant de l’accompagnement. En théorie, un incubateur est une structure qui permet d’accompagner un projet innovant (et son porteur) ante-création. Généralement, les incubateurs sont créés et dépendent de grands groupes, de laboratoires, d’universités ou de grandes écoles, leur permettant de financer ou participer dans le lancement de startups. L’accompagnement est donc définit pour une durée bien déterminée.
Les incubateurs proposent une large palette de services, tous destinés à développer et créer son projet de création innovant. On y retrouve donc l’hébergement, l’accès à un réseau (contacts), des aides et conseils juridiques, financiers et organisationnels. Les incubateurs permettent aussi de former les créateurs et de les accompagner dans un processus de recherche de financements.
Cependant, en pratique, les incubateurs ne sont pas seulement des structures issues de grands groupes ou écoles. En effet, de plus en plus de structures, comme par exemple les pépinières d’entreprises, accompagnent les porteurs de projets innovants ante-création, en proposant des services identiques.

Les incubateurs publics & privés

L’objectif premier : valoriser un maximum les compétences et les talents

Le ministère chargé de la recherche et de la technologie et le ministère de l’économie, des finances et de l’industrie, ont lancé en 1999 un appel à projets. De ce fait, beaucoup d’établissements de l’enseignement supérieur et de laboratoires de recherche, ont créé des structures d’accompagnement destinés aux projets innovants. L’objectif premier : valoriser un maximum les compétences et les talents issus du secteur public.
Le secteur privé lui aussi a mis en place ses incubateurs, que ce soit les grandes écoles de commerce ou d’ingénieurs, la vocation est identique, accompagner les étudiants actuels ou anciens dans leur projet de création d’entreprise innovante. A la différence, les incubateurs privés prennent souvent une part du capital de ces startups qu’ils accompagnent.

Les incubateurs spécialisés

Avec l’apparition de plus en plus d’incubateurs à travers la France, certains ont décidé de se spécialiser dans un domaine bien précis, ou bien de cibler une catégorie de personnes spécifique.

Femme : créé il y a dix ans (bon anniversaire !) Paris Pionnières est le premier incubateur français dédié uniquement aux projets portés par la gente féminine. La structure accompagne les femmes dans la création d’entreprise innovante et propose également des concours, comme le Wonder Women of Paris qui se déroule actuellement.

Sport : créé dans l’enceinte du stade Jean Bouin à Paris (stade de rugby du Stade Français), Le Tremplin est le premier incubateur au monde dédié au sport. A partir de début 2016, 17 startups présélectionnées seront accompagnées sur plus de 2000m². Elles pourront profiter de tous les outils liés au sport et à l’innovation : big data, objets connectés, outils d’amélioration des performances, cyber-sports, handisports, médias, réseaux sociaux ou évènementiels.

Tourisme : lancé depuis septembre 2013, WelcomeCityLab est un incubateur parisien uniquement dédié aux startups visant le marché du tourisme. En deux ans d’existence, l’incubateur regroupe déjà plus d’une trentaines de projets, qu’ils soient des agences de voyages spécialisées, des guides touristiques, des projets souvenirs (photos, vidéos, etc.) et bien d’autres.

Gastronomie & vin : un grand nombre de projets voient le jour autour de la gastronomie et du vin. Ainsi, l’incubateur 33entrepreneurs est né, dans la région Bordelaise (comme par hasard !), afin que les porteurs de projets puissent se rencontrer. La durée de l’incubation va de cinq à sept mois généralement et la prise de capital avoisine les 7%.

 Crédit photo : tankist276 by Shutterstock

Écrit par

Julian PAGES, co-fondateur de la start-up BravoMerci.com. Passionné par l'entrepreneuriat, j'aime tout ce qui touche le web, les nouvelles technologies, la gastronomie et le sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *