#RH Comment recruter sans discriminer ?

recruter sans discriminer

Nous sommes régulièrement confrontés à des cas de discriminations lors des recrutements. Les recruteurs, souvent mal informés ou trop prompts, commettent parfois des erreurs qui peuvent être répercutées directement sur l’image de l’entreprise. Beaucoup d’entreprises ont des démarches RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et le principe de diversité est l’un des éléments à ne pas négliger. Voici les points clefs et les étapes pour effectuer un recrutement sans faire de discrimination.

Le profil type d’un candidat

Avant toute chose, il est important de définir son besoin et d’établir un profil du candidat souhaité, une fiche de poste est donc indispensable. Le but étant d’obtenir un profil le plus neutre possible (la formulation doit être neutre, pas de sexe, d’âge, etc.). Sur cette dernière, devront apparaître les éléments suivants :

  • le niveau ou diplôme souhaité
  • l’expérience souhaitée
  • les compétences (savoir faire et savoir être) et connaissances spécifiques requises
  • les exigences (permis B, etc.)
  • les missions et tâches qui seront confiées
  • les contraintes particulières
  • le type de contrat : CDI, CDD, apprentissage, etc.
  • la rémunération brute annuelle ou mensuelle : pensez à spécifier pour les contrats professionnels et apprentissage le pourcentage du SMIC en fonction de l’âge et du niveau d’études
  • la durée du travail hebdomadaire
  • le lieu d’exercice des fonctions.
  • détails sur la candidature : date d’échéance, e-mail destinataire, etc.

L’annonce du poste 

Vient ensuite l’annonce. Le titre doit correspondre à celui de la fiche de poste. Un titre qui n’est pas uniquement masculin ou féminin (comptable H/F par exemple). Il faut impérativement utiliser la fiche de poste préalablement créée pour la diffusion. Pensez à diffuser votre annonce sur l’ensemble des supports dont vous disposez. Par exemple, imaginons que 1001startups recrute un(e) comptable, l’annonce devra être diffusée sur le pôle emploi, mais aussi sur cadremploi (ou APEC), sur le site de l’agefiph, sur force femmes, et bien d’autres. Le but étant de ne pas écarter une « catégorie de personnes » sous prétexte que notre annonce n’est pas visible pour tous.

Le CV anonyme

C’est certainement l’étape la plus importante du processus de recrutement. Il est primordial de rendre anonyme chaque CV reçu afin de ne pas être influencé. Même si l’on pense qu’on ne discriminera pas un candidat, notre esprit, contre notre volonté, peut parfois nous faire commettre des erreurs non intentionnelles. Afin de rendre un CV anonyme, il est important de cacher les éléments suivants :

  • le nom et prénom
  • l’âge
  • le sexe
  • la nationalité
  • l’adresse e-mail
  • la photo

Bien sûr, par rapport au parcours scolaire et professionnel d’un candidat et selon les mots qu’il emploie dans le reste de son CV, il est souvent parfois évident de reconnaitre un homme d’une femme ou de déterminer approximativement l’âge.

En masquant ces données lors de la sélection préalable, le recruteur va ainsi pouvoir se baser uniquement sur les compétences requises en fonction de la fiche de poste qu’il a établi.

Grille de tri des CV

Suite à l’anonymisation des CV, il est bien évidemment maintenant le temps de les trier. Pour se faire, constituez vous un tableau (tableur Excel), avec en colonnes les critères d’évaluation les plus importants et attribuez y une notation. Par exemple pour notre comptable, j’aurai une première colonne avec le diplôme (noté de 1 à 4 : 1 correspondant à un Bac pro et 4 à un DSCG), puis une avec la connaissance de la législation (notée de 2 à 6 par exemple) et ainsi de suite. Le but étant d’analyser chaque CV en fonction des mêmes critères pour obtenir les meilleurs candidats pour le poste rechercher sans pour autant prendre compte d’éléments discriminants.

Entretiens d’embauche

Une fois les CV triés, choisissez le nombre d’entretiens que vous souhaitez réaliser. Pour préparer votre entretien, préparez une grille, et un modèle (et/ou guide), explications. Pour rester dans le principe de diversité et non-discrimination, il est important que chaque candidat soit « logé à la même enseigne ». De ce fait, vous devrez poser les mêmes questions (grâce à un modèle et guide d’entretien), et les noter de la même manière : créez une grille d’entretien avec des critères définis, et un principe de notation. Continuons sur notre comptable, la grille d’entretien sera composée des critères suivants : connaissance du bilan comptable, motivation pour le poste, etc. Faites ensuite votre choix, mais libre à vous ensuite de réaliser un second voire un troisième entretien, toujours en respectant ce principe.

Communication

Tout au long du processus de recrutement, il est important de communiquer sur vos manières de faire et sur l’évolution du processus, afin de vous protéger d’une part, mais aussi de prouver que vous êtes une société intègre dans une démarche RSE. Envoyez une lettre (ou mail) à chaque candidature reçue pour les informer que les CV seront rendus anonymes, et qu’ils seront évalués selon tels ou tels critères. Dites ensuite à ceux qui ne sont pas retenus pourquoi ils ne l’ont pas été, que ce soit à la première étape ou suite aux entretiens. Il est toujours agréable, quand nous sommes candidats, de savoir pourquoi nous n’avons pas été pris pour le poste, plutôt que d’avoir un « silence radio ».

Pour aller plus loin : il existe une charte diversité que plusieurs milliers d’entreprises françaises ont signée, et le Label diversité, une démarche RSE certifiant. Pour vous aider dans vos démarches, il existe des associations ou clubs d’entreprises comme FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion)

Crédit photo : Aleutie via Shutterstock

Écrit par

Julian PAGES, co-fondateur de la start-up BravoMerci.com. Passionné par l'entrepreneuriat, j'aime tout ce qui touche le web, les nouvelles technologies, la gastronomie et le sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *