La communication off line : nouvelle arme des startups du web ? Le cas Privateaser.

startup privateaser

De plus en plus de startups du web se lance dans la communication off-line. Dernière en date, Privateaser, la plateforme web de réservation et privatisation de lieux pour les événements d’entreprises ou privés. A la rentrée la start-up a lancé une campagne d’affichage dans le métro parisien, retour sur leur expérience avec Nicolas Furlani, CEO de Privateaser :

Nicolas, pourquoi avoir fait une campagne d’affichage dans le métro ?

Depuis la création de Privateaser en novembre 2014, nous avons opté pour une stratégie d’acquisition online payante. Cette approche nous a permis d’acquérir des clients avec un budget ajusté et de pouvoir maîtriser le coût d’acquisition, notamment grâce à Adwords et Facebookd Ads et en refusant tout autre support ne permettant pas le calcul du ROI.

Après 18 mois d’existence, nous avons cherché à compléter notre stratégie dans le but de nous faire connaître, devenir le top of mind lors d’une recherche de lieu pour des événements. Suite à de nombreux échanges avec des directeurs marketing de grandes entreprises, nous en avons déduit qu’avec notre service essentiellement parisien, le métro était le moyen de communication le plus puissant pour gagner en notoriété.

Equipe Privateaser

Quel message souhaitiez-vous faire passer ?

Notre coeur d’activité historique est la réservation de bar. Donc il nous semblait pertinent de se faire connaitre sur ce secteur. Encore beaucoup de personnes ne savent pas que réserver un bar, c’est gratuit. Nous devions donc apporter un message très pédagogique. Et nous voulions également attendre que l’offre des restaurants et des salles de location soit optimale pour communiquer dessus.

Pour un service essentiellement parisien, le métro était le moyen de communication le plus puissant pour gagner en notoriété.

Comment la campagne a-t-elle été créée ?

Tout d’abord, nous nous sommes demandés si nous voulions la créer en interne ou faire appel à une agence. Notre choix s’est porté sur la création en interne qui nous a permis de maitriser le message. Suite au brainstorming, nous avions une dizaine de pistes parfois très conceptuelles. Finalement nous avons opté pour l’accroche la plus simple et la plus évidente « Réserver un bar, c’est gratuit ».

Quels seraient vos conseils pour une campagne réussie ?

La campagne en elle-même ne suffit pas à faire passer le message souhait, il faut coupler cette campagne avec plusieurs autres actions marketing. Des actions de marketing digital pour augmenter la visibilité, des actions de CRM pour faire réagir notre communauté et du marketing off line comme le flyering. Et enfin, il faut aussi s’assurer que la plateforme est prête car les utilisateurs du métro vont utiliser leur smartphone pour aller visiter le site. Nous avons donc renforcé son design sur tablette et smartphone.

Privateaser<>Saint Lazare

Quels retours constatez-vous ?

Suite à la campagne, nous avons eu une forte augmentation du trafic sur notre site et de nombreux followers sur nos réseaux sociaux. Les retours ont été très positifs, nous sommes maintenant de plus en plus sollicités pour développer des partenariats. Je pense que nous verrons d’autres effets à plus long terme, notamment sur les demandes de réservation.

Aujourd’hui Privateaser en chiffres, ça donne quoi ?

Privateaser c’est :

– Plus de 1000 établissements disponibles sur notre site

– 3 univers : bar, restaurant et salle de location

– 25 collaborateurs qui travaillent activement à faire grandir la start-up

– 6 millions d’euros de volume d’affaires en 2015

Écrit par

Fondu d'entrepreneuriat, d’informations inutiles et d’humour noir. Je cherche activement un lien entre Rocky, le Hip-Hop, l'OM et les startups.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *