[Exclu] Hollande, la French Tech et la Sillicon Valley… vus de l’intérieur !

Rachel Delacour (BIME), Luc Jacquet (Boostheat) et Bertin Nahum (Medtech) représentent les entrepreneurs du Languedoc Roussillon lors de ce voyage officiel!

La visite de François Hollande aux Etats Unis ne vous aura pas échappée ! Dans le cadre de ce voyage officiel, le Président s’est entouré de grands patrons du Cac 40, mais aussi de talentueux entrepreneurs, représentant le dynamisme français des start-up ! Rachel Delacour, fondatrice de la start-up Montpelliéraine BIME a fait partie de l’aventure, et nous livre en exclusivité ses impressions !

Peux-tu nous expliquer dans quel cadre tu accompagnes le président aux Etats Unis, et quel est ton rôle dans ce voyage ?

[Rachel Delacour] Je fais partie de la délégation française, en tant qu’invitée. J’ai la chance de représenter les entrepreneurs français au côté de personnalités comme Guillaume Pepy (SNCF), Patrick Kron (Alstom)… En tant que co-fondatrice et présidente de BIME, je représente à la fois l’entrepreneuriat féminin et le développement des start-up française à l’international, car nous avons récemment ouvert des bureaux aux Etats Unis.

Nous avons accompagnés le président aux différents rendez-vous des deux derniers jours, sauf pour le déjeuner avec les grands entrepreneurs de la Silicon Valley qui était réservé au président et aux ministres.

Tu as rencontré des entreprises françaises installées aux Etats Unis (US French Tech Hub). Quel est l’objectif de ce Hub et que propose t-il aux entrepreneurs français qui souhaitent s’installer aux USA ?

[RD] Le French Tech Hub, est une organisation qui accompagne les startups françaises pour s’implanter aux Etats Unis. Ils proposent notamment une aide logistique et des locaux à San Francisco à des prix attractifs. Ils travaillent main dans la main avec UBIFRANCE pour faciliter les opportunités de business entre la France et les Etats Unis.

Lors de cette visite, 10 démos nous ont été présentées par des sociétés Française. La plus impressionnante était pour moi Carmat, le coeur artificiel !

C’est aussi à cette occasion que Carlos Diaz, représentant des Pigeons, à fait ce fameux hug au président Hollande. Tous les « successfull French Entrepreneurs » installés aux états unis étaient présents, comme Bertrand Diard de Talend.

Quelles sont les rencontres les plus marquantes de ton séjour ?

[RD] Je n’ai pas eu la chance de participer au diner avec les Big Boss de la Sillicon Valley ! Mais nous avons de très beaux entrepreneurs Français et certaines personnalités fortes de la délégation m’ont particulièrement marquées, comme Eric Carreel de Withings, Yseulys Costes de 1000mercis, Bertin Nahum de Medtech, et des Français installés sur place comme Jerome Lecat de Scality.

Quels sont les points dont nous devons nous inspirer des US pour faire de la France une « Start-up Nation » ?

[RD] Considérer les entrepreneurs et les encourager pour commencer ! Les français ont une vision très critique du « patron ». Ce mot renferme à lui seul un grand nombre de clichés qui me semblent désuets quand on voit l’énergie et l’ambition des entrepreneurs : explorer et créer de la valeur avec leur équipe !
L’éducation est donc un vrai sujet, et l’état doit encourager et récompenser les figures entrepreneuriales et les ériger en exemple.

Par rapport aux Etats Unis, nous avons un déficit de « modèles » en Europe : Qui connait le portrait de Monsieur Ikea ?
Il devrait y avoir plus de show off! Jean Baptiste Rudelle devrait être encore plus connu du grand public, hors de l’univers startups.

Concernant la fiscalité, je partage évidemment les doutes et les craintes des entrepreneurs.

En revanche concernant l’initiative FrenchTech, le message est très positif, plutôt concret, porté par une très bonne équipe et très bien incarné par Fleur Pellerin. Je suis très optimiste quand à l’évolution des choses !

Écrit par

Cofondatrice de 1001startups j'essaye d'apporter ma pierre à l'édifice #startup. Un peu féministe, beaucoup hyperactive je suis perpétuellement dans l'attente de mon prochain grand voyage. En moto c'est encore mieux, ou en courant peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *