[Avis d’expert] 16 erreurs à éviter pour débuter sur Adwords

Jonathan Vidor

Google AdWords est un outil bien connu pour générer du trafic vers son site. En l’utilisant, vous pouvez toucher de nouveaux clients et ainsi développer votre activité. Mais encore faut-il des campagnes optimisées ! Une campagne mal gérée peut coûter beaucoup plus que ce qu’elle ne vous rapporte. Pour en obtenir le meilleur, voici 16 erreurs à ne pas commettre ! Par Jonathan Vidor, spécialiste Acquisition Online

(1) Ne pas segmenter et répartir vos mots clés dans différentes campagnes et groupes d’annonces

AdWords offre la possibilité de créer des groupes d’annonces pour les classer selon un thème commun. Cela vous permettra de gérer plus facilement vos enchères, vos budgets, vos annonces… Par exemple, vous pouvez organiser vos groupes d’annonces en fonction des différents types de produits/services que vous proposez. Non seulement votre niveau de qualité sera meilleur, mais la gestion de vos campagnes sera facilitée !

(2) Ne pas utiliser les différentes formes de correspondances des mots clés

Soyez le plus précis et pertinent possible vis-à-vis de votre annonce. Il ne s’agit pas seulement de mettre des mots clés au hasard : mettez-vous à la place de vos clients, et pensez aux termes qu’ils seraient susceptibles de saisir pour se rendre sur votre site. Vous obtiendrez alors un trafic de qualité, et augmenterez votre taux de clic !

(3) Ne pas utiliser de mots clés négatifs

Pour avoir une campagne pertinente, il faut pouvoir cibler les bonnes personnes. Et c’est là qu’interviennent les mots clés négatifs, c’est-à-dire ceux pour lesquels votre annonce ne doit pas être diffusée. Vous ciblerez ainsi les utilisateurs les plus intéressés, et ainsi obtiendrez un meilleur taux de clic.

(4) Ne pas acheter sa propre marque

Nombreux sont ceux qui ne pensent pas à acheter leur propre marque. Si vous ne le faites pas, vos concurrents le feront sûrement à votre place pour récupérer vos visiteurs ! Même si vous êtes premier en référencement naturel sur votre marque, ne faîtes pas l’impasse sur les annonces AdWords. Autre avantage : doublez votre visibilité dans le moteur de recherche.

(5) Avoir un niveau de qualité faible

Le quality score (QS), est un élément important d’AdWords : la performance de vos campagnes en dépend. Avoir des mots clés de qualité vous assurera une meilleure position, des CPC (coût par clic) moins chers et ainsi plus de chances d’avoir un bon ROI. A l’inverse, se contenter d’un faible niveau de qualité rendra votre campagne plus chère en réduisant votre position dans le moteur de recherche et en limitant la diffusion de vos annonces.

À savoir que nous considérons un niveau de qualité moyen à partir de 7/10 et mauvais en dessous de 4/10. Une bonne campagne doit avoir au minimum 2/3 de ses mots clefs avec un QS supérieur à 7/10.

(6) Ne pas soigner ses landing page

Tout aussi importante que le choix des mots clés, la landing page se doit d’être cohérente avec l’annonce. Lorsqu’un utilisateur clique sur votre annonce, ne le faite pas atterrir sur votre page d’accueil ! Il doit se retrouver sur une page qui correspond au mot clé qu’il aura saisi et donc à son intention. Plus vos clients trouvent facilement ce qu’ils recherchent, plus ils sont susceptibles d’effectuer un achat ! Notez également que la qualité de la landing page est l’un des critères pour avoir un bon niveau de qualité, ne la négligez donc pas !

(7) Ne pas tester différentes variantes d’annonces

Un précieux conseil que je peux vous donner est de régulièrement tester vos annonces, même si vous estimez que leurs résultats sont bons! Restez le plus simple et clair possible. Plus elles sont pertinentes et attrayantes pour vos clients potentiels, plus elles ont de chances d’enregistrer des clics.

À ce propos, ne négligez pas les fameux « call to action » !  Ils vont guider les internautes vers l’exécution de l’action désirée, comme par exemple « Commandez », « Appelez-nous », « Inscrivez-vous », « Demandez un audit »…

(8) Ne pas connaître ses concurrents

Il est important de se renseigner sur les annonces diffusées par vos concurrents sur les mots clés visés, afin d’améliorer les vôtres. Mettez-vous à la place de vos clients potentiels : quelle annonce est la plus intéressante ? La vôtre ou celle du concurrent ? Pourquoi ? En vous posant ces questions, vous serez en mesure de modifier vos annonces pour les rendre plus pertinentes que celles de vos concurrents.

Pour une parfaite optimisation de vos annonces, pensez à faire de même avec vos landing pages !

(9) Ne pas se mettre à la place du client

Il ne faut jamais perdre de vue que ce sont les internautes qui vont saisir les requêtes et cliquer ou non sur vos annonces ! Essayez de vous mettre à la place de celui qui effectue une recherche pour l’un de vos mots-clés et demandez-vous ce qu’il voudrait voir: Quelles informations ? Quel type d’annonce ? Pour quels objectifs ? Essayez de rédiger votre annonce et votre landing page en conséquence. Par exemple, n’utilisez pas de termes trop techniques si vos clients potentiels sont susceptibles de ne pas les comprendre.

(10) Ne pas mesurer son ROI

Si vous n’avez pas mis en place une solution concrète pour mesurer les retours de vos campagnes, vous risquez de rapidement gaspiller de l’argent ! En analysant vos conversions, vous pourrez clairement définir quelles campagnes fonctionnent le mieux, lesquelles doivent être améliorées ou supprimées, et plus facilement répartir votre budget. Mieux vous optimiserez vos campagnes, plus elles seront pertinentes, et plus vous aurez de résultats !

(11) Ne pas être patient

Certes AdWords permet d’avoir des résultats très rapidement, mais il arrive souvent que des annonceurs abandonnent leurs campagnes avant les premières retombées, sous prétexte que ça ne marche pas pour eux. Soyez persévérant ! Quel que soit le budget que vous avez investi dans AdWords, attendez au moins 3 mois avant de décider si vous souhaitez continuer ou non.

(12) Ne pas avoir d’objectif clair

Lorsque vous créez une campagne AdWords, il est important d’avoir un objectif clairement défini. En le gardant en tête, vous pourrez plus facilement prendre des décisions pour optimiser au mieux vos annonces. Les objectifs peuvent être de ramener du trafic sur le site, d’effectuer un achat, de remplir un formulaire, d’avoir des appels téléphoniques … Essayer de n’avoir qu’un seul objectif par campagne pour être le plus précis et le plus pertinent possible.

(13) Pas de date de fin de campagne

Au même titre que vous avez planifié une date de début, vous devez savoir quand terminer votre campagne. Cette date est définie en fonction de vos objectifs de campagnes. Si vos objectifs ne concernent un événement limité dans le temps ce sera plus simple, dans le cas contraire il est tout de même nécessaire d’instaurer une date de clôture. Cela vous permettra aussi de pouvoir plus facilement mesurer votre ROI !

(14) Je ne suis pas un site e-commerce, je n’ai pas besoin de Google Adwords

Vous vendez des services ? Vous n’avez que des boutiques physiques ?

AdWords permet aux annonceurs de gagner du trafic et de la notoriété, développer leur chiffre d’affaires sur le web et, si les campagnes sont bien gérées, d’améliorer leur ROI… mais pas seulement !

Google AdWords vous permettra également de ramener des clients dans des boutiques physiques. Grâce aux publicités géolocalisées, diffusez des annonces aux internautes proches de vos boutiques et attirez-les directement en magasin en leur affichant l’adresse, le numéro de téléphone…

(15) Ne pas utiliser les extensions d’annonces 

Les extensions d’annonces sont un point à ne pas négliger : elles permettent d’enrichir votre contenu et d’attirer l’attention sur votre annonce plutôt que celles des concurrents. Grâce à ces derniers, vous aurez davantage de visibilité et les internautes pourront accéder rapidement aux informations qui les intéressent le plus (exemple : informations sur la livraison, plan d’accès, numéro de téléphone, avis de consommateurs, catégorie de produits les plus vendus, etc). Plus vos annonces seront visibles, plus votre taux de clic sera élevé ! N’hésitez donc pas à ajouter des extensions de liens annexes, de lieu, d’appel, d’avis, réseaux sociaux… en cohérence avec l’objectif de vos campagnes.

(16) Avoir un mauvais ciblage géographique et linguistique

Pour être sûr de toucher les bons internautes, c’est à dire ceux qui sont le plus susceptible d’être intéressés par vos annonces, pensez au ciblage ! Le ciblage géographique vous permettra d’être plus précis et pertinent : vous pouvez par exemple ne cibler qu’une région/ville, ou une zone particulière (zone de chalandise d’un magasin par exemple). Vous obtiendrez alors un trafic de qualité.

Ne négligez pas non plus le ciblage linguistique ! Un de vos mots clés peut être écrit de manière identique dans plusieurs langues, et votre annonce pourra se retrouver affichée auprès d’un public étranger qui ne comprendra pas votre contenu.

Pour conclure, les campagnes Google AdWords demandent, certes, d’y consacrer du temps, mais représentent l’un des investissements publicitaires les plus rentables, à condition que vos campagnes soient bien gérées. Il est donc recommandé de passer par un professionnel qui vous permettra d’exploiter à 100% les capacités de cette interface et d’être le plus rentable possible.

vidor bandeau

Jonathan Vidor est Président et Fondateur de l’agence e-marketing JVWeb.

Crédit photo : JVWeb

Écrit par

Co-fondateur de 1001startups.fr, et dirigeant de Clydes Formation (filiale de 1001startups) centre de formation au digital (growth hacking, social selling, culture startups, ...). Je suis un passionné d'entreprenariat, de foot, de turntablism (scratch) et de hiphop (1996-2005).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *