#Startup : pourquoi intégrer l’incubateur d’un grand groupe ?

Incubateur grand groupe

Programmes d’accélération, lancement d’incubateurs, d’espaces de travail… Les initiatives des grands groupes au service des startups ne cessent d’augmenter. Chaque partie y trouve à priori son compte : l’agilité et la dynamique des startups d’un côté, contre le réseau, le soutien stratégique et parfois financier de l’autre.

Focus sur une pratique de plus en plus courante, au point même où l’on peut se demander si il n’y a pas finalement plus d’accompagnants que d’accompagnés ?

Pourquoi choisir l’accompagnement d’un grand groupe ?

  • L’expertise d’un géant

« Depuis 2013 et le lancement du Lab VINCI Autoroutes puis de l’accélérateur, le groupe est dans une démarche d’Open Innovation. Elle mise sur des partenariats avec des startups pour améliorer les infrastructures et le confort de ses utilisateurs. Nous sommes en constante recherche d’innovation dans nos services » nous explique Simon Coutel, responsable de l’innovation digitale et responsable de l’accélérateur chez VINCI autoroutes. 

VINCI Autoroutes a imaginé un concours en France, en Angleterre et au Portugal : Le Vinci Startup Tour.

« Le Lab VINCI Autoroutes offre l’opportunité de tester son produit en grandeur nature et de se forger une crédibilité, aidé par des experts métiers du groupe. Nous travaillons vraiment en mode projet avec la startup pour passer du concept à la phase de test en l’espace de 6 mois. » appuie Simon Coutel. 

Chez Orange Fab, l’accélérateur du groupe Orange, des designers produits sont au service des startups sélectionnées. Pendant 12 semaines, les membres de chez Orange deviennent les mentors des startups, formant des binômes efficaces aux compétences complémentaires.

place_Village_Alain_Goulard
Le Village de l’Innovation

Le Village de l’Innovation, c’est le nom donné à la pépinière d’entreprises créée par le Crédit Agricole. Près de 1800 m² de superficie dédiée à la croissance de près de 100 startups. Une question ? Besoin d’aide dans une thématique précise ? Les startups peuvent compter sur un réseau de partenaires (IBM, Microsoft, Phillips,…) pour les accompagner ainsi que des conseils d’experts dans plusieurs domaines et d’une visibilité.

BNP Paribas s’intéresse aussi à l’Open Innovation. Innov&Connect est un programme bancaire qui vise à rapprocher les startups aux ETI (Entreprises de taille intermédiaire) sur des projets communs. Incubées au « We are Innovation » à Paris, elles bénéficieront de coachings intensifs par des mentors, un réseau d’experts/d’entrepreneurs et des formations en Marketing, comptabilité, financement, design thinking ou encore développement international.

En 3 ans, BNP Paribas ambitionne d’accompagner 150 startups par des programmes d’accélération de 6 mois.

Avant d’entrer dans l’incubateur, les grands groupes imposent une sélection drastique. Des centaines de dossiers qui s’empilent pour n’en retenir peu. Les grands groupes croient au potentiel des startups qu’ils accompagnent. Et pour leur permettre de se développer, ils vont devenir un soutien quotidien en mettant à leur disposition leurs ressources financières et techniques.

  • Un cadre de travail

Un environnement de travail convivial ou cohabitent plusieurs entreprises. Espaces de coworking, locaux équipés, salles de réunion, WiFi, bref tout pour favoriser les échanges, le partage et la créativité de chacun. Les grands groupes mettent tout en œuvre pour bichonner leurs pépites, comme des soirées networking, des conférences, tables rondes et des ateliers. Juridique, levée de fonds, marketing, digital, tous les secteurs nécessaires au développement des startups sont abordés pour un suivi complet et une montée en compétences.

En contrepartie de cette aide au développement, la plupart des grands groupes prennent une participation au capital des startups. La Javaness, l’accélérateur de la société Eurogroup Consulting offre des services très pointus destinés à booster les projets. Mais cette contrepartie a un prix : une participation au capital des startups ou une rémunération après la levée de fonds.

  • Un réseau d’investisseurs et de partenaires à disposition

Microsoft Ventures, l’accélérateur du groupe, met l’accent sur la levée de fonds de ses startups. D’ailleurs, il s’agit d’un des critères principaux pour accepter une candidature. Microsoft propose à ses startups de pitcher devant un panel entre 70 et 100 investisseurs Européens lors du Demo Day. Ayant lieu à la fin du programme d’accélération, cet événement a pour ambition de prouver leur crédibilité pour déboucher sur de possibles levées de fonds.

Les grands groupes ont un carnet d’adresses rempli de contacts bénéfiques dont des investisseurs. Bénéficier du soutien d’un grand groupe est un gage de confiance vis-à-vis des financeurs qui sont rassurés et plus enclins à investir.

« Pour VINCI, il est important de faciliter la mise en relation des startups avec nos partenaires, qu’ils soient financiers ou industriels. Les startups que nous accélérons agissent très souvent en BtoC, donc nous sommes un partenaire stratégique. » nous confie Simon Coutel de VINCI Autoroutes. 

  • La possibilité d’un partenariat

Pour tester votre solution à plus grande échelle, certains grands groupes peuvent vous proposer un partenariat. C’est notamment le cas de La Poste et son partenariat stratégique avec la startup Doz, elle-même ayant participé au programme d’accélération du Grand Groupe.

Orange Fab a fait le pari d’une association commerciale avec Afrimarket, une startup spécialisée dans le transfert d’argent. Au travers de ce partenariat, réalisé en début 2015, Orange met à contribution sa parfaite connaissance du marché ainsi que sa forte notoriété.

Le concept de la startup Montpelliéraine Snapkin, qui développe un outil de mise en plan et de mesure 2D et 3D, a séduit le grand groupe Microsoft avec qui elle a conclu un partenariat stratégique cette année. Grâce à celui-ci, Snapkin accède en exclusivité au développement technologique de la Kinect, un périphérique destiné à l’utilisation de la Xbox 360, avant même sa commercialisation. Et ce n’est pas tout, cette association offre à la startup l’opportunité d’intégrer l’accélérateur de Microsoft.

Des partenariats stratégiques gagnants/gagnants. D’une part, ils permettent aux startups de tester leur solution à échelle nationale, voire internationale, de bénéficier du réseau et des compétences du grand groupe mais aussi d’une retombée médiatique importante. De l’autre côté, les processus des grandes entreprises, considérées comme rigides, s’offrent l’agilité et la créativité des startups.

Et à l’international ?

Ubi i/o est l’accélérateur conçu par Bpifrance, Partech Ventures et Idinvest Partners basé à San Francisco. Pendant 10 semaines, les startups lauréates ont la chance d’être immergées dans cette ville, berceau des nouvelles technologies. Et à la clé de ce programme, un investissement d’un million de dollars pour une des 10 startups du programme. Développer une stratégie adaptée au marché et rencontrer des acteurs incontournables Américain pour déboucher sur des opportunités d’affaires, toutes les conditions sont réunies pour permettre à ces pépites de devenir actrice du marché américain.

« Le Vinci Startup Tour s’inscrit à l’échelle du groupe VINCI. Les récentes opérations du groupe au Portugal et en Angleterre expliquent le choix de ces destinations. Les lauréats auront donc la chance de pouvoir tester, en condition réelle sur leurs futurs clients, leur solution dans le cadre d’un pilote en Europe» explique Simon Coutel.

Grand Groupe / Startup, une association toujours gagnante ?

Mauvaise entente, objectifs et valeurs différentes, déséquilibre dans les prises de décision, le mariage entre startup et Grand Groupe n’est pas toujours rose.

Entre La Poste et la startup spécialisée dans la certification d’identité numérique Myid.is.certified, le partenariat s’annonçait prometteur. Une relation longue de deux ans terminée par une exclusion du fondateur Charles Nouÿrit votée par La Poste et le centre de recherche affilié, tous deux membres du consortium. Un mois après, une technologie proposant des dispositifs similaires a été lancée par le grand groupe. Copiage ? Pour Charles, cela ne fait aucun doute. Il s’en suivra une procédure pour “exclusion illicite du consortium”, et “atteinte au droit de propriété intellectuelle”. (Source : Challenges.fr)

Il semblerait que les accélérateurs/incubateurs lancés par les grands groupes soient tout de même une solution favorable au développement des startups.

Selon l’Agence FaberNovel, 95% des startups travaillant au contact des grands groupes seraient satisfaits.

Néanmoins, pour être sélectionné, il vous faudra de l’huile de coude et des chiffres prometteurs pour justifier de votre potentiel. Une rude sélection pour une poignée de startups.

Ces programmes seraient-ils réservés à des « élites » ? Qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Ivan Lukyanchuk via Shutterstock ; Le Village de l’Innovation

Écrit par

Aurore Sylvain. Passionnée par l'univers des startups, les nouvelles technologies et la pétanque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *