#Jenji : la startup qui rend facile les notes de frais !

jenji startup

Cette semaine dans la France a d’incroyables startups on vous présente la start-up Jenji. Jenji est la start-up qui rend facile le système des notes de frais ! Grâce à une application mobile. Rencontre avec Pierre Queinnec, fondateur de Jenji

La startup Jenji

« Jenji est née il y a deux ans, mais cela faisait plus de dix ans que Nicolas et moi-même perdions ou abandonnions des dépenses pour ne pas avoir à passer des heures à tout déclarer dans un tableur, à les scanner, etc. À l’époque, nous avions bien demandé à nos cabinets comptables des solutions, mais les seuls produits disponibles étaient chers, complètement hors d’âge, et pas du tout mobiles » raconte Pierre. Après avoir revendu leur précédente société, les deux associés se sont dit qu’il y avait une opportunité à écrire un logiciel moderne, mobile-first, qui permette de déclarer ses dépenses en quelques secondes dans les temps morts, et pas un dimanche pluvieux en fin de mois. Et surtout un logiciel capable de comprendre un grand nombre de factures et de reçus sans avoir à tout saisir à la main.

screen-2

Pourquoi est-ce une incroyable startup ?

logo-jenji« Comme dans la série Silicon Valley, « we make the world a better place ». Plus sérieusement, la meilleure réponse à cette question c’est celle de nos clients, qui nous disent pour une grande majorité qu’au vu du ROI, ils auraient dû s’équiper il y a des années » explique Pierre. Le processus de notes de frais est coûteux et sans valeur ajoutée s’il est fait en version papier ou Excel. Avec Jenji, les économies financières sont immédiates et complètement quantifiables, sans parler évidemment des gains de temps pour tous les acteurs.

Le business model de Jenji

Jenji est facturé à l’utilisation, c’est-à-dire que chaque mois seuls les utilisateurs qui ont réellement déclaré des dépenses sont comptabilisés, le tout avec un coût que nous avons voulu modique (5 € HT). Il existe aussi pour les indépendants deux offres, l’une entièrement gratuite et non limitée dans le temps ou en nombre de dépenses, et l’autre payante (3€ HT) permettant de bénéficier de services supplémentaires comme la connexion automatique à votre cabinet comptable, des intégrations Dropbox, Drive, etc, et bien plus encore.

illu-1

La plus grande difficulté jusque là…

« Probablement jusqu’à il y a quelques mois et le renforcement de l’équipe, la charge de travail, comme beaucoup de startups éditrices de logiciels SaaS. Mais bon c’est un bon problème à avoir, et pour notre part avec Nicolas, après deux sociétés créées précédemment qui ont connu le succès, nous étions prévenus. Après, je dirai, ne pas perdre de temps à évangéliser des sociétés qui n’ont pas encore bien perçu la nécessité de s’équiper d’un logiciel de gestion de dépenses professionnelles. Souvent ce sont les mêmes sociétés qui ne vont même pas benchmarker rapidement le secteur, donc leur choix se portera de façon plus ou moins aléatoire sur un logiciel, quelles que soient ses qualités intrinsèques » confie Pierre.

L’actualité de Jenji

illu-3« Pas mal de bonnes nouvelles que nous aimerions partager, mais qui ne sont pas encore tout à fait prêtes à être publiques ! Par ailleurs pour l’aspect produit, continuer à améliorer quotidiennement la seule offre du marché complètement gratuite, sans limitations, et vraiment qualitative » explique Pierre.

Fiche d’identité

Nom des fondateurs : Pierre Queinnec et Nicolas André
Où est située la start-up ? : Paris
Secteur d’activité : Comptabilité / Gestion des frais professionnels
Website : https://jenji.io
Facebook : https://www.facebook.com/JenjiApp
Twitter : https://www.twitter.com/JenjiApp


bandeau France incroyable

Écrit par

Fondu d’entrepreneuriat, d’informations inutiles et d’humour noir. Je cherche activement un lien entre Rocky, le Hip-Hop, la Ligue 1 et les startups.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *