Nouvelles méthodes d’études de marché, quand le digital s’installe !

etude-de-marché

L’étude de marché est un incontournable de la création d’entreprise. Même lorsque l’entreprise est créée, l’entrepreneur doit continuer perpétuellement de connaître l’état de son marché pour s’adapter. Les nouvelles tendances du marché, les préférences des prospects et clients et la veille concurrentielle sont des éléments clés de son marché à connaître. Avec l’émergence du mobile, des réseaux sociaux, du big data et des nouveaux outils, l’étude de marché ne doit pas reposer que sur une enquête! Découvrez comment utiliser les nouvelles méthodes pour réaliser une étude de marché.

La tendance est à l’agilité

Les tendances et usages évoluent si rapidement qu’il est difficile de tenir la cadence. Cette agilité obligent les entreprises à revoir leurs méthodes d’analyse des données. Des petits tests rapides et qui sont basés sur l’écoute et l’échange avec les utilisateurs.

Prenons par exemple, le Lean startup favorise une étude de marché au contact direct des personnes : tests de produits, questions en face à face et demande de feedback pour valider ou non des hypothèses préalablement établies. Une étude de marché qui s’effectue à la fois sur le terrain mais aussi via les réseaux sociaux, un outil indispensable pour définir le profil de sa cible et trouver ses early adopters.

Même si les études quantitatives peuvent toujours avoir du sens pour rester informé des grandes tendances du marché, le Lean startup demande de se concentrer sur une cible restreinte et d’en étudier précisément le comportement.

Et lorsque vous validez vos problématiques/hypothèses, d’autres apparaissent parce que l’environnement évolue. L’entrepreneur doit continuer son travail de validation pour toujours plus de satisfaction de sa solution.

L’étude de marché mobile

Depuis 2015, les recherches web sur Google via mobiles ont surpassé celles depuis un ordinateur (environ 55% contre 45% en 2015). Un cap passé au niveau mondial. Le phénomène est baptisé Mobilegeddon et reflète la montée en puissance de l’utilisation du mobile pour la navigation web. Une tendance qui pousse les entreprises à penser « smartphone » pour définir leur stratégie digitale et penser au développement éventuel d’une application mobile.

Ici, les études de marché vont concerner les données générales sur les tendances des mobinautes : durée de la navigation mobile, tranches d’âge, nombre de téléchargements d’applications mobiles en fonction des systèmes d’exploitation,… Elles font aussi émerger des données plus spécifiques à votre business : le pourcentage de connexions via smartphone, le temps passé sur votre site depuis un mobile, la marque du téléphone utilisé, le profil des utilisateurs… des données indiquées notamment par Google Analytics.

Le mobile est un canal de plus en plus privilégié pour de nombreuses études de marché :

  • Les enquêtes SMS : Chez SFR par exemple, après votre passage en magasin, vous recevez un SMS pour noter la qualité de la prestation du vendeur. Un message court, où le client n’a juste qu’à répondre en donnant une note, rien de plus. Une façon directe et personnalisée avec des données récoltées à chaud. Selon une étude de Mediametrie, le taux d’ouverture des SMS est le plus élevé avec près de 95%. Vous êtes donc certain d’être lu.
  • Le geofencing : Cette technique représente une étude du comportement des clients en fonction de leur localisation. Dès qu’un utilisateur entre dans une zone géographique définie en amont, il reçoit un SMS ou une notification. Par exemple, vous avez développé un concept dans le secteur de l’alimentaire. Ainsi, dès qu’un de vos clients se rend au supermarché, il reçoit une question sur son mobile en rapport avec ses habitudes en grande distribution.

Le big data

Rappelons le, le big data représente l’ensemble des données émises par vos utilisateurs. L’adresse mail, les coordonnées, les achats, les messages sur les réseaux sociaux, bref les internautes n’ont pas idée de la masse d’informations qu’ils fournissent aux marques.

Prenons l’exemple d’Amazon. Par l’analyse attentive des achats de ses clients, le géant est capable de leur recommander des produits, susceptibles de les intéresser. Tout cela se fait à travers l’exploration de données, sans avoir à demander à l’utilisateur directement ses préférences, au risque de le faire partir.

La collecte de données est devenue simple ! Un formulaire à remplir pour télécharger un document, pour s’inscrire sur un site, sur une newsletter,… Des informations à ne surtout pas laisser à l’abandon. Elles sont essentielles pour comprendre le monde qui vous entoure et vous améliorer en conséquence.

L’analyse des médias sociaux

Les médias sociaux offrent une visibilité sur le profil de vos clients, les tendances du marché, la concurrence, l’image de la marque… Les consommateurs livrent leurs sentiments, préférences et renseignements personnels. Si l’on prend les réseaux sociaux, par un travail d’observation, vous découvrez les tendances émergentes et les problématiques rencontrées par votre cible. Des méthodes d’analyse qui vous permettront de connaître par exemple, les mots employés pour définir votre produit et les valeurs qu’il reflète sur vos clients.

Des recherches filtrées à l’aide des hashtag par exemple ou par le biais des groupes de discussion spécialisés (sur Facebook ou Linkedin). Les forums également, très utiles car vous entrez dans des débats bénéfiques pour votre business. Connaître les goûts et besoins des consommateurs en discutant avec eux. Rien de plus direct.

Les blogs ne sont pas d’aujourd’hui mais leur utilité s’intensifie. Ils deviennent un levier important dans la recherche permanente d’amélioration. Et pour cause, s’ils sont interactifs et possèdent une certaine communauté, ils vous offrent une grande richesse d’informations venues directement des réactions des lecteurs.

L’AB Testing

Le comportement de navigation des internautes en dit long sur leurs préférences. Discours, couleurs, designs, placement des boutons, les tests se déclinent pour vous donner des statistiques intéressantes pour l’évolution de votre site. Vos utilisateurs cliquent-ils davantage sur un bouton vert ? Rouge ? Sur une bannière plutôt à droite ou à gauche de votre site ? Préfèrent-ils plutôt tel ou tel message ?…

L’étude de marché d’aujourd’hui se base sur l’expérience client. Si l’internaute est plus réactif envers un élément ou un discourt, celui-ci sera privilégié et intégré dans le site.

L’utilisation d’outils

Et pour vous aider à recueillir toujours plus de données de vos clients, des outils existent.

  • L’utilisation d’outils de tchat direct comme zopim, où le consommateur peut davantage se livrer et poser ses questions, car il y a un sentiment plus intimiste. Il discute avec une seule personne. Son interlocuteur lui apporte une réponse personnalisée tout en enrichissant ses données utilisateurs.
  • Il existe également des outils pour analyser en temps réel le langage de navigation des lecteurs. Vous voyez sa souris se déplacer, cliquer ou alors hésiter. Nirror par exemple est capable d’enregistrer les visites pour avoir un rendu visuel du comportement des internautes. L’outil vous permet de comprendre les clients et optimiser au mieux les pages des sites web.

Les entreprises attendent des solutions d’étude de marché novatrices, offrant des données toujours plus justes. Des nouvelles études de marché possibles, grâce à l’usage du digital et des technologies mobiles. Le marché s’étudie constamment et avec peu de moyen. Le web est devenu un « groupe de parole » géant, autant en profiter !

Crédit photo : Macrovector via shutterstock

Écrit par

Aurore Sylvain. Passionnée par l'univers des startups, les nouvelles technologies et la pétanque !