[MobileApp] 5 business model pour gagner de l’argent !

app mobile business model

89% des utilisateurs de smartphones naviguent sur le web via celui-ci. Beaucoup d’entreprises l’ont compris et créent leur propre application. À la clé, des avantages considérables : développer sa notoriété, offrir une navigation plus optimale, acquérir de nouveaux clients et être accessible tout le temps. 90% du temps passé sur mobile l’est sur des applications. 

Vous souhaitez monétiser votre application ? Voici 5 business model pour vous aider à vous décider. Pour aller plus loin, vous pouvez également bénéficier de conseils de nos experts en application mobile.

792 applications mobiles sont téléchargées chaque seconde dans le monde

Business model : La publicité sur mobile

Ce modèle ne vous est pas méconnu et pour cause, il est le business model de nombreuses applications gratuites comme FranceFootball et les jeux. La publicité sur mobile signifie de vendre des espaces publicitaires sous la forme d’images ou vidéos à des annonceurs. Cependant, pour tirer des revenus significatifs, vous devrez générer entre autres, un fort trafic avec un bon taux de rétention. Attention à bien doser le nombre d’espaces publicitaires, car trop de publicités peuvent faire fuir vos utilisateurs.

Autre type de business basé sur la publicité : l’affiliation qui devient également de plus en plus mobile. Rappelons-le cette pratique consiste à intégrer des bannières publicitaires sur son application pour rediriger les utilisateurs vers les sites des annonceurs. S’ils effectuent une action, le créateur de l’application reçoit une commission, dont le pourcentage est défini au préalable entre les deux parties. Tradedoubler ou encore Wister proposent des plateformes d’affiliation mobile.

Le Freemium

Ce business model est déjà utilisé par des applications comme TomTom ou encore Shazam. Ce modèle incite les utilisateurs à payer pour une utilisation plus poussée de votre application. De cette façon, les utilisateurs sont plus enclins à payer un service qu’il ont déjà essayé, qu’ils aiment et dont ils veulent un accès plus complet. Pour cela, votre version payante doit apporter une véritable valeur ajoutée pour inciter l’utilisateur à payer. Retrouvez ici nos conseils pour réussir avec le freemium.

L’in-App purchase / l’achat intégré

L’in-App et le modèle Freemium sont comparables dans le sens où ces deux techniques font payer certains services. Cependant, la distinction se situe dans le fait que le modèle de l’achat intégré propose d’emblée l’intégralité de l’utilisation du service. Si nous prenons l’exemple de CandyCrush, les services payants servent à acquérir des bonus supplémentaires pour développer les capacités des joueurs, l’utilisation est limitée pour jouer sur le sentiment de frustration. L’exemple des vies de CandyCrush, ou de l’attente sur ClashOfClans, il faut bien avoir en tête que les logiques du gaming sont très présentes pour ce type de business model. 

Le téléchargement payant

Il est tout à fait possible de faire payer le téléchargement de son application mobile sur les stores. Le tout étant de bien la promouvoir pour inciter les utilisateurs à payer une application qu’ils ne connaissent pas. Votre communication devra être assez convaincante pour dépasser la réticence de l’utilisateur. Il est important de savoir que les stores prélèveront une commission de 30% sur chaque vente. Une version Lite, c’est à dire un téléchargement gratuit d’une version moins poussée est un bon moyen de convertir. Attention toutefois, le budget moyen mensuel sur les Stores s’élève à 3€.

Une application payante a 10 fois moins de chance d’être téléchargée qu’une gratuite

Le Sponsoring

Un annonceur paye l’application pour avoir le monopole de visibilité sur l’ensemble des bannières publicitaires de l’application mobile. Ainsi, aucune autre marque n’est présente sur une période donnée. La monétisation se base sur un format de durée.

Tous ces business model ont déjà prouvé leur efficacité auprès d’applications mobiles. Vous pouvez maintenant choisir celui qui vous correspond ou inventer votre propre méthode de monétisation.


Expert application mobile

 

Crédit photo : Sergey Nivens via Shutterstock

Écrit par

Co-fondateur de 1001startups.fr, et dirigeant de Clydes Formation (filiale de 1001startups) centre de formation au digital (growth hacking, social selling, culture startups, ...). Je suis un passionné d'entreprenariat, de foot, de turntablism (scratch) et de hiphop (1996-2005).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *