opencité

La création d’une start-up rime très souvent avec digital, métropole, Silicon Valley … Pourtant, l’entrepreneuriat peut naître partout, et notamment dans les zones où l’on s’y attend le moins. Les quartiers prioritaires recèlent d’autres avantages que les mesures incitatives fiscales, ils cachent souvent des pépites qui ne demandent qu’à être accompagnées et soutenues pour devenir des entrepreneurs reconnus. C’est exactement l’ambition d’OpenCité, une initiative d’accompagnement née en Languedoc Roussillon.

Open Cité: qu’est-ce que c’est ?

C’est le premier programme d’accompagnement à la création d’entreprises, entièrement gratuit, destiné aux habitants des quartiers prioritaires. Ces quartiers sont des zones urbaines où la population rencontre des difficultés sociales, économiques et urbaines.  OpenCité s’allie aux municipalités de Montpellier, Narbonne, Nîmes, et Perpignan afin de promouvoir la création d’entreprises dans ces quartiers et à coup sûr, dénicher de nombreux talents.

L’accompagnement se déroulera en deux temps:

  • Les 15, 16 & 17 octobre, un concours de création d’entreprises, type Startup Weekend sera réalisée au coeur des quartiers. Le pari : partir d’une idée pour la transformer en entreprise innovante en seulement 72h !
  • La mise en place d’incubateurs éphémères du 19 octobre au 13 novembre, permettant un accompagnement plus poussé et personnalisé, permettant des  accompagnements et des formations.

L’entrepreneuriat dans les quartiers, où en est-on? Quelques chiffres

Selon l’APCE, la France compte plus de 2500 quartiers dits prioritaires au 1er janvier 2015. Les entreprises installées ou créées sur ces territoires peuvent bénéficier d’une exonération de la cotisation foncière des entreprises (CFE) et de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) ; une véritable opportunité pour la création d’entreprises.

Selon l’INSEE, la création d’entreprises dans les communes incluant des quartiers prioritaires représente seulement 8% des créateurs. Parmi eux, plus de 60% choisissent le statut de l’auto-entreprise, et la création est divisée en deux grands secteurs, le commerce et l’hôtellerie-restauration d’une part et la construction d’autre part.

Il est donc nécessaire de créer des dispositifs, des programmes et des relais pour faire naître plus d’ambition entrepreneuriale!
Au-delà d’Open Cité, d’autres initiatives sont à saluer, car elles se sont déjà investies du sujet:

Simplon.co est une école informatique avec un positionnement particulier : former au code les personnes en marge de l’emploi. Titulaires du RSA, chômeurs, sans diplôme et des femmes sont alors les élèves privilégiés de l’école. Installé à Montreuil, le programme normalement facturé 8000€ est subventionné par divers partenaires publics et privés. 87% des diplômés de l’école sont embauchés dans les 3 mois à l’issue de la formation!

YUMP Académie est un programme suédois adapté en France par Serge Malik, co-fondateur de l’association SOS Racisme et spécialiste des cultures urbaines, ainsi que par deux entrepreneurs, Tomas Fellbom et Alexander Keiller.
Leur moto? Créer une école de l’entrepreneuriat pour les jeunes des quartiers sensibles, les former et les accompagner pendant 25 semaines. Implanté en IDF et à Marseille, le programme accompagne près de 100 candidats par an.

L’avenir est entre vos mains!

Vous avez une idée de création d’entreprise, vous avez un projet en cours, vous avec une société enregistrée au registre du commerce depuis moins d’un an à la date du 15 Octobre 2015, ou vous voulez rejoindre un projet qui va se monter dans un des quartiers des villes participantes? Rejoignez l’aventure OpenCité 2015 !

Écrit par

Julian PAGES, co-fondateur de la start-up BravoMerci.com. Passionné par l'entrepreneuriat, j'aime tout ce qui touche le web, les nouvelles technologies, la gastronomie et le sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *