Prix EDF Pulse 2016 : votez pour les start-up finalistes de la catégorie ville bas carbone !

ville bas carbonne startup

EDF soutient l’environnement grâce à ses Prix EDF Pulse et aux start-up qui mettent leurs savoir-faire au service de l’impact environnemental des villes, de leur efficacité énergétique, le développement des déplacements urbains électriques, la croissance de la ville connectée, des services urbains « bas carbone » et des smart-grids. Après une sélection parmi 126 projets ambitieux et innovants, 2 start-up ont su tirer leurs épingles du jeu. Lisez bien leurs présentations car c’est à vous de voter pour votre projet favori sur pulse.edf.com !

Ville bas carbone : ville de demain ?

On le sait l’empreinte carbone, les émissions de CO2 et les gaz à effet de serre sont un réel problème et beaucoup d’efforts doivent être faits. Le « projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte » a été adopté le 22 juillet 2015. Ce texte vise à réduire la facture énergétique de la France, à faire émerger des activités génératrices d’emplois et à lutter plus efficacement contre les émissions de gaz à effet de serre. Le gouvernement a donc bien compris ces enjeux et EDF Pulse n’hésite pas à soutenir ces start-up qui œuvrent pour une réduction de la pollution.

Zoom sur les deux start-up finalistes

KARA, L’ÉCLAIRAGE PUBLIC INTELLIGENT

Kara, est un système d’éclairage public qui permet de détecter une présence à 35 mètres, de déterminer sa masse et sa trajectoire, et de moduler l’éclairage public en fonction. Sur la voie publique la nuit, les piétons, les cyclistes ou les voitures n’ont pas besoin du même éclairage. Plus question d’éclairer comme en plein jour ni de plonger dans le noir les rues des villes avec ce système, qui se loge directement dans le lampadaire. Cette technologie permettrait d’économiser 70% d’énergie et de frais d’éclairage public.

Découvrez le projet en BDedf pulse kara startup 

MONTOITVERT, UN TOIT VÉGÉTAL DURABLE

Montoitvert propose des dalles de fibres végétales pour les toitures. Ces dalles contiennent un substrat qui servira de support au développement de plantes adaptées aux toitures végétales. Le système de Montoitvert est léger et permet donc de recouvrir tous types de bâtiments. Il est également simple à mettre en œuvre. Le rôle que peuvent jouer les toitures végétales développées avec ce principe est considérable : réduction de la consommation énergétique liée à l’isolation des bâtiments, amélioration de la qualité de l’air des villes, captage du CO2, et enfin création de zones de biodiversité et de potagers urbains. Le marché des toitures végétales est supérieur à 5 millions par an.

Découvrez le projet en BD

mon toit vert startup edf

Comment voter pour votre projet favori ?

Dans le cadre des Prix EDF Pulse vous pouvez voter pour l’une de ces deux start-up sur Prix EDF Pulse 2016 !

Écrit par

Fondu d’entrepreneuriat, d’informations inutiles et d’humour noir. Je cherche activement un lien entre Rocky, le Hip-Hop, la Ligue 1 et les startups.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *