singapour-startup

D’après le classement Compass, Singapour est le 10e meilleur écosystème pour entreprendre, juste devant Paris, soit le premier de l’Asie du Sud Est. Un bond de près de 7 places en l’espace de 3 ans.

Cette semaine, 1001startups discute startup à Singapour et vous présente 3 pépites : Edusnap, Wateroam et Silverline.

Edusnap

Les frais universitaires sont parmi les plus élevés à Singapour. Au vu de ce constat, l’accès aux études supérieures devient difficile pour beaucoup d’étudiants qui n’ont pas accès aux meilleures ressources nécessaires pour réussir. L’incompréhension et les lacunes dans certaines matières peuvent être un frein à la poursuite des études. Or, les étudiants ne devraient pas être privés du droit d’étudier à cause de leur revenu.

Fondée par les Singapouriens Anders Tan et Chia Luck Yong, Edusnap est la solution concernant les problèmes liés à l’éducation. Cette application offre une nouvelle forme de pédagogie gratuite et immédiate.

Edusnap est une application mobile pour Android et IOs qui permet à des étudiants de prendre en photo une question ou un exercice qui leur pose problème et de demander de l’aide auprès de tuteurs et mentors. Ainsi, en quelques minutes seulement, l’étudiant reçoit une réponse et des explications pour mieux comprendre. Une application participative qui permet aussi à d’autres étudiants de répondre aux problématiques et d’échanger régulièrement avec ceux qui en ont besoin.

Site web : Edusnap

Wateroam

Wateroam est une startup spécialisée dans l’innovation du secteur de l’eau. Elle propose un système peu coûteux et qui peut sauver la vie de personnes n’ayant pas accès à l’eau potable. Sous la forme d’un sac plastique pouvant se glisser dans un sac à dos, ce système est en vérité une solution de filtrage, n’ayant pas besoin d’électricité, pour l’eau sale de type eau de pluie pour la rendre propre à la consommation. Baptisé Fieldtrate Lite, le concept est né de la volonté d’aider les sinistrés des catastrophes naturelles et ceux qui n’ont malheureusement pas accès à l’eau potable. Le sac d’une contenance entre 6 et 10 litres d’eau ne coûte que 35$ et est destiné à un usage entre 5 et personnes pour une eau potable en quelques minutes.

Une belle innovation, utilisée par plus d’un millier de personnes jusqu’à présent, a été renforcée par le modèle Fieldtrate Plus, capable de fournir jusqu’à 500 litres d’eau par heure. Ce système, toujours sans électricité, est en phase de développement et devrait être bientôt disponible à la vente. La startup commercialise également un système de décontamination de l’eau. De belles innovations pour un fort impact social.

Site web : Wateroam

Silverline

Difficile de s’adapter aux nouvelles technologies, surtout lorsque l’on ne fait pas parti de la génération Y, comme notamment les personnes agées. Pourtant, elles ont aussi le droit d’être connectées et de profiter des avantages de l’ère numérique. Silverline est une startup proposant toute une série d’applications simplifiant les usages principaux des smartphones.

Une application pour mieux voir et gérer sa liste de contact, une autre pour simplifier l’utilisation de l’appareil photo ou encore une application servant d’alarme pour la prise de médicament. Cette gamme d’applications a fait l’objet d’une campagne sur Indiegogo en 2013. Objectif rempli à 100% ou plutôt à 108% avec une jolie somme récoltée de 54000$.

Enfin, Silverline Companion est une application qui permet aux proches et personnels soignants d’être connectés en temps réel avec la personne âgée. Les échanges SMS, vidéos, photos ainsi que des informations sur l’état de santé sont disponibles depuis l’application.

Site web : Silverline

Singapour, meilleur Hub de l’Asie du Sud Est pour entreprendre

Une cité-Etat qui a vu naître de belles réussites comme la plateforme d’épicerie en ligne Redmart, ayant levée plus de 54 millions d’euros depuis sa création en 2010. Autre réussite, la startup de messagerie instantanée Zopim, racheté 30 millions US$ par la société Américaine Zendesk.

De nombreuses initiatives ont été mis en place pour créer un tissu économique favorable aux startups. Parmi les structures d’accueil et d’accompagnement pour les startups, le bâtiment Block 71 accueille près de 250 entreprises et ambitionne de multiplier ce nombre par 3 d’ici 2017. D’autres structures sont actuellement en cours de construction pour offrir d’ici quelques temps des espaces supplémentaires d’accueil de pépites innovantes. De belles promesses pour renforcer son écosystème et créer une émulation de startups Singapouriennes.

Le gouvernement misant sur le potentiel de ses startups a prévu une enveloppe de financement de 28 Millions de dollars depuis son fond d’investissement « Early Stage Venture Fund ». Une politique de soutien qui sera dédié à l’amorçage.

Singapour attire les entrepreneurs Français

Singapour est devenue la terre promise pour bon nombres d’entrepreneurs Français, près de 11400 sont enregistrés au registre consulaire de Singapour. Pourquoi un tel engouement ? Grâce à sa réputation high tech et web reconnue mais également par son système fiscal attractif (17% de taux d’imposition maximal pour les sociétés). Les formalités pour démarrer sa startup sont simples et rapides et la cité-Etat propose plus d’une vingtaine d’aides et subventions aux entreprises innovantes. Singapour semble devenir « the place to be ».

Crédit photo : xtock via Shutterstock

Écrit par

Co-fondateur de 1001startups.fr, et dirigeant de Clydes Formation (filiale de 1001startups) centre de formation au digital (growth hacking, social selling, culture startups, ...). Je suis un passionné d'entreprenariat, de foot, de turntablism (scratch) et de hiphop (1996-2005).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *