#Startup : Les 10 plus grosses levées de fonds de 2016 !

levée de fonds 2016 startups

Heureusement que l’année 2016 devait marquer la fin des investissements à outrance dans l’écosystème startup français. Avec près de 2 milliards levés, 2016 a vu l’apparition en France d’une nouvelle licorne et de plusieurs confirmations. Voici les 10 plus grosses levées de fonds de l’année. 


 

#10  Ecovadis : 30M€ pour l’agence de notation de RSE

Près de 10 ans d’attente pour ce premier tour de table. Alors que le montant moyen du premier tour de table d’une startup française se situe entre 1,5 et 3 millions d’euros, EcoVadis lève dix fois plus : 30 millions d’euros, auprès du fonds Partech Ventures. EcoVadis revendique 30.000 clients répartis dans 110 pays, une croissance organique progressant de 50% par an depuis sa création et « un volume d’achat annuel de plus d’un trillion d’euros« , affirme la startup dans un communiqué.

#9  Wynd lève 30M€ pour la digitalisation des points de vente

Sodexo Ventures n’a pas fait les choses à moitié. Un investissement de 30 millions qui porte le montant total des fonds levés à près de 39 millions. La startup compte, avec cette levée de fonds, affirmer sa position internationale. Une expansion géographique qui s’assortira d’un élargissement des équipes. Il est question de doubler, sur un an, un effectif qui compte aujourd’hui 80 collaborateurs.

#8  Drivy : 31M€ pour développer la location de voitures entre particuliers

La guerre fait rage sur ce secteur. Entre OuiCar et Drivy, c’est celui qui lèvera le plus. Pour se distinguer, Drivy mise sur ses efforts de recherche et développement. «Nous avons toujours eu à cœur de soigner nos technologies et notre produit pour faciliter l’expérience de nos clients», explique Paulin Dementhon, fondateur de PDG de l’entreprise. En quelques années, Drivy s’est attaqué à plusieurs chantiers: dématérialisation du contrat d’assurance (toutes les voitures sont assurées grâce à un partenariat avec Allianz), état des lieux sur mobile… Depuis quelques mois, on peut même ouvrir certaines voitures louées sur Drivy à l’aide de son smartphone.

#7  MedDay Pharmaceuticals : 34M€ contre la sclérose en plaques

MedDay, une société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies neurologiques, lève 34 millions d’euros en série B. Les nouveaux fonds permettront notamment à MedDay de conduire une étude confirmatoire de phase III aux Etats-Unis avec son principal candidat MD1003 (biotine pharmaceutique fortement dosée) chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) progressive. Les fonds permettront également de préparer le lancement commercial du MD1003 en Europe. Medday poursuivra en parallèle le développement d’autres produits candidats et continuera à développer une plateforme de recherche destinée à identifier de nouvelles cibles métaboliques dans les maladies neurologiques.

#6  Navya : 34,1M€ pour le bus sans chauffeur

La société lyonnaise Navya lève 30 millions d’euros, « visant à lui donner les moyens humains, techniques et commerciaux pour assurer son développement. Navya est le spécialiste des solutions de mobilité intelligente et sans conducteur, conceptrice du véhicule ARMA ». L’entreprise, présidée par Christophe Sapet et dont le siège social est basé à Villeurbanne, franchit ainsi une étape majeure de sa croissance. Elle visait une trentaine de véhicules en opération à la fin de 2016, et dispose désormais de moyens pour s’attaquer aux marchés internationaux.

#5  LinkbyNet : 50M€ pour l’une des entreprises
françaises les plus « cools »

Presque passée inaperçue au cœur de l’été meurtrier pour les startups, la levée de fonds de LinkbyNet – 50 millions d’euros – projette pourtant l’hébergeur dans une nouvelle dimension. « Nous sommes autofinancés depuis notre création il y a 16 ans et cela aurait pu continuer. Mais nous avons estimé que c’était le bon moment pour faire rentrer un actionnaire minoritaire pour accélérer notre développement », explique Stéphane Aisenberg, le Pdg et co-fondateur aux côtés de son frère Patrick. La levée de fonds vise à permettre à l’entreprise, qui a réalisé 44 millions de chiffre d’affaires en 2015, de procéder à des acquisitions tout en gardant la structure capitalistique sous contrôle. Une entreprise qui prend soin de ses salariés, Linkbynet a reçu le prix « Entreprise et convivialité 2015 ».

#4  Devialet lève 100M€ pour être présent partout…

« On a commencé à chercher de nouveaux investisseurs au printemps dernier », explique Quentin Sannié, cofondateur et directeur général de la société. Avec une ambition, voir plus grand : « Il se vend chaque année 100 millions de produits purement audio dans le monde (enceintes connectées, amplificateurs, etc.) et 3 milliards de produits dans lesquels le son occupe une place importante : les voitures, les télévisions, les ordinateurs portables… Et notre technologie a vocation à être dans ce marché-là. » En levant 100M€, la startup se donne les moyens de ses ambitions.

#3  Deezer, 100M€ pour contrer Spotify et Apple Music

Le contexte est rude pour la plate-forme de streaming à l’instar de SoundCloud ou Rdio dont les actifs ont récemment été rachetés par Pandora : le marché est clairement dominé par Spotify et Apple qui monte très vite en puissance. En octobre dernier, Deezer expliquait pourtant que l’arrivée du groupe à la pomme ne portait pas forcément à conséquence, si ce n’est de valider « le modèle du streaming ». Avec cette nouvelle levée de fonds, l’entreprise française va « augmenter ses efforts de croissance de sa base clients dans le monde et d’accélérer l’introduction de nouveaux produits afin de renforcer sa position de leader » du marché, sur fond de renforcement de la concurrence.

#2 Sigfox lève 150M€  et garde toujours en perspective une introduction en Bourse

sigfox 2Le dernier tour de table a eu lieu il y a moins de deux ans. La société avait alors recueilli 115 millions de dollars, un montant qui était alors le plus grand round de financement jamais levé en France. Cela a ensuite été surpassé par BlaBlaCar, qui a levé 200 millions de dollars. Sigfox signe donc une nouvelle performance. Parmi les investisseurs figurent Salesforce, Total, le cofondateur de Parrot Henri Seydoux, Alto Invest, Swen CP et Tamer Group. Les investisseurs historiques ont également participé au tour, y compris Bpifrance, Elliott, Intel Capital, Air Liquide, Partenaires Idinvest et IXO.

#1  OVH, 250M€ et la startup devient licorne

«Nous avons cherché les partenaires qui vont nous aider à dépasser le milliard d’euros de chiffre d’affaires dans quatre à cinq ans, et nous sommes convaincus de les avoir trouvés», s’est félicité Octave Klaba, cofondateur d’OVH, sur son compte Twitter. La société a engrangé 250 millions d’euros de revenus en 2015. La startup est rentrée dans le cercle très fermé des licornes, ces sociétés valorisées à 1 milliard de dollars.

Écrit par

Fondu d'entrepreneuriat, d’informations inutiles et d’humour noir. Je cherche activement un lien entre Rocky, le Hip-Hop, l'OM et les startups.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *