#Startup : Le CEO de Reech explique le marketing d’influence !

startup reech influence marque

Beaucoup d’entrepreneurs souhaitent développer leur notoriété en rentrant en contact avec les influenceurs. Si établir une relation saine et efficace avec les influenceurs et promouvoir au mieux votre marque sur les réseaux sociaux s’avère difficile, il est aujourd’hui possible de passer par un tiers. La startup Reech par exemple aide les marques dans leur stratégie d’influence. Rencontre avec son fondateur et CEO, Guillaume Doki- Thonon, qui en profite pour revenir sur ce marché en plein boom.   

Guillaume, peux-tu présenter la startup Reech ? 

Bien sûr, Reech est une startup qui aide les marques à travailler avec les influenceurs avec une offre unique qui repose sur 3 maillons forts : 1. Sa communauté d’influenceurs : Reech fédère à ce jour près de 6000 influenceurs, suivis par plus de 10 millions d’internautes. Notre parti pris est notamment de se concentrer sur la moyenne traîne des influenceurs, qui offre les meilleurs ROI. 2. Sa technologie propriétaire : une plateforme SaaS puissante pour identifier, rechercher, matcher, scorer, filtrer et activer les influenceurs. Nous apportons une vision analytics et chiffrée, à une pratique plutôt « irrationnelle » jusqu’alors. 3. Son expertise : une bonne compréhension des valeurs de la marque, des cibles, de la part de voix recherchée pour une campagne d’influence marketing en phase avec ses objectifs.

L’aventure a commencé en 2012, avec la création de RocketLinks, première plateforme de mise en relation entre blogueurs et annonceurs dans un but de référencement naturel, Reech est l’évolution naturelle de cette première solution.Reech fondateur

Quel est votre business model ? 

Reech est une solution hybride, entre la technologie (plateforme) et l’agence-conseil en influence marketing. Nous construisons donc des budgets, par opération, qui comprennent la rémunération des influenceurs, nos frais technologiques et le temps homme pour la gestion de projet.

Parlons influence maintenant, le marché des influenceurs est-il si porteur que ça ? 

Le marché de l’influence est un marché en pleine mutation, les marques, à la recherche du reach, s’étaient concentrées sur les « gros » influenceurs (ou les influenceurs « stars ») lors de leurs premières opérations et comprennent aujourd’hui l’intérêt de la moyenne traîne, qui offre plus d’engagement. 

De leur côté, les marques qui s’y intéressent pour la première fois s’orientent directement vers ces influenceurs, plus abordables et avec de meilleurs ROI. Ainsi, avec notre positionnement, nous nous trouvons dans un marché extrêmement porteur !

La concurrence fait rage sur ce secteur, comment se différencier ? 

Comme tu as pu le remarquer, il y a des nouveaux acteurs chaque semaine sur ce secteur, preuve de son dynamisme. Je pense que c’est une chance, car ensemble (du moins avec les acteurs sérieux), nous évangélisons le marché et apportons des solutions pour que les marques arrêtent de bricoler dans leur coin et tirent vraiment profit du marketing d’influence. Nous avons su nous différencier très rapidement en offrant une solution hybride, qui mixe conseil et techno, c’est une réelle demande des marques !

Justement cette techno, est-ce une force ?

startup reech influence marque logoAujourd’hui, notre techno nous permet d’identifier avec précision les meilleurs influenceurs, et surtout, traquer les résultats des partenariats avec les marques. Les marques sont à un niveau de maturité où elles recherchent la preuve de l’efficacité de leurs actions et leur fournir un véritable panel de KPI est en effet une force.

Vous publiez une étude sur les partenariats marques/influenceurs, quel est l’objectif ? Est-ce le seul moyen aujourd’hui de séduire la presse ?

Nous venons de publier une importante étude sur les relations entre les influenceurs français et les marques, avec pas loin de 1000 répondants et beaucoup d’enseignements. Nous avions à coeur de lever le voile sur beaucoup de mythes qui concernent la rémunération des partenariats et des influenceurs. La presse grand public ne parle que des 3% d’influenceurs qui touchent des rémunérations parfois insensées. On apprend que la situation est bien plus rationnelle pour la majorité des influenceurs français. Cette étude a donc particulièrement séduit la presse marketing et spécialisée. Par exemple, un des enseignements clés de cette nouvelle étude annuelle publiée par Reech sur les partenariats entre marques et influenceurs est que la moitié des marques ne propose pas une rémunération adéquate !

L’influence marketing est encore une pratique assez nouvelle mais les entreprises commencent de plus en plus à envisager les influenceurs comme de véritables leviers de communication. Mais attention à faire les choses bien ! C’est ce que nous explique l’étude Reech en nous montrant que les principaux critères d’acceptation d’une collaboration sont 1) le produit proposé 2) les valeurs de la marque 3) la prise de contact 4) l’expérience proposée 5) la rémunération.

Soigner son approche, bien décrire sa marque et son objectif, proposer une expérience et un produit correspondant à l’influenceur et lui proposer une contrepartie cohérente sont donc les piliers d’une stratégie d’influence marketing réussie.

Vous avez aussi produit un livre blanc. Conseilleriez-vous à toutes les startups de faire un livre blanc ? 

À 100%, c’est un outil marketing incroyable, qui place une startup en position de guide / référence du secteur et qui permet d’effectuer des actions de communication indirecte, en faisant la promotion de ce livre blanc. D’ailleurs, nous allons éditer un nouveau livre blanc d’ici quelques semaines, totalement différent…

Quel est l’avenir du marketing d’influence ? 

startup reech influence marqueL’avenir du marketing d’influence réside dans la donnée : les annonceurs cherchent de plus en plus à donner un sens à leurs actions et en mesurer l’impact. Je rencontre encore des interlocuteurs en entreprise qui activent tel ou tel influenceur « parce que son contenu est sympa » ou « parce que son fils lui en a parlé ». Or je suis convaincu qu’il faut travailler avec de nombreux influenceurs, analyser les retombées de chacun puis recommencer avec les meilleurs, et réitérer.

Quelle est la suite pour Reech ? 

Nous sommes en très forte croissance et allons recruter plus de 10 personnes en 2017, nous recherchons donc des talents qui souhaitent rejoindre une belle aventure.

L’infographie sur les partenariats entre marques et influenceurs  

startup reech influence marque

Écrit par

Fondu d'entrepreneuriat, d’informations inutiles et d’humour noir. Je cherche activement un lien entre Rocky, le Hip-Hop, l'OM et les startups.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *