Superprof rachète son concurrent MiprofeParticular ! Retour d’expérience de Wilfried Granier

superprof rachète miprofeparticular

Superprof est une startup qui a su gravir les échelons pas à pas… Née il y a 3 ans en France, elle s’étend rapidement à l’internationale. La startup spécialiste des cours particuliers a annoncé il y a quelques semaines le rachat de la société madrilène Miprofeparticular implantée en Espagne et au Mexique. Retour sur ce rachat en 7 questions avec le cofondateur Wilfried Granier ! 

#1 Parlez-nous de Superprof ! 

Superprof est une plateforme pour partager ses connaissances. C’est d’une part une communauté de passionnés constituée de 600 000 professeurs de confiance et d’autre part un moteur de recherche pour trouver le prof parfait. Superprof est disponible en FranceBelgiqueEspagneItalieSuisseBrésil et aux États-Unis. Notre équipe est composée de 14 personnes basées à Paris 18e qui mettent en relation chaque jour et sans relâche les passionnés et les apprenants.

www.mariongambin.com

#2 Quel est le parcours de Superprof ?

Nous venons tout juste de fêter nos 3 ans ! Superprof a été lancé le 9 août 2013 et depuis c’est la folie et l’éclate ;). En février 2014, la communauté de professeurs comptait 100 000 membres ; en août 2014, nous emménageons dans nos premiers bureaux, nous sommes 4 et nous lançons Superprof Belgique et Superprof Suisse, en août 2015, nous lançons Superprof Espagne, nous sommes 10 personnes, en janvier 2016, nous lançons Superprof Italie avec Gloria di Roma, en mars 2016, lancement de la version US avec Micha from Boston et Superprof Brésil avec Flavio do Rio. Juillet 2016, notre communauté compte 600 000 membres actifs et en septembre 2016 nous lançons Supeprof Mexique avec notre équipe qui compte 14 personnes.

Et nous avons toujours le même modèle économique : totalement gratuit pour les enseignants. Les apprenants payent une inscription seulement s’ils trouvent le professeur parfait, sinon rien.

#3 Quel est l’objectif du rachat de MiprofeParticular ? 

L’objectif du rachat de MiprofeParticular est double :
– Consolider notre position en Espagne. Superprof.es est le deuxième plus gros site du groupe avec 150 000 professeurs actifs,
– Nous permettre de lancer Superprof Mexique, le marché mexicain est le deuxième plus gros marché.

Pour continuer la croissance en Espagne, les deux fondateurs de Mipofeparticular continueront à travailler sur le projet et à développer Superprof Espagne depuis Madrid.

#4 Quels sont les enjeux de cette implantation au Mexique ? 

L’enjeu de notre lancement au Mexique est de fédérer une communauté de passionnés impliqués et de confiance. Superprof Mexique sera gratuit tant que la communauté ne sera pas assez grande et fiabilisée par notre marketplace. Objectif : 100 000 professeurs mexicains septembre 2017

#5 Superprof est totalement autofinancée. Est-ce difficile ?

startup superprofMaintenant, non ! Nous avons des bureaux dans le 18ème, une super équipe de 14 personnes, une plateforme qui marche du feu de dieu et comme nous sommes rentables en France, en Belgique et en Espagne et nous pouvons lancer de nouveaux pays! Mais quand nous avons démarré, nous n’avions pas encore tout ça, on gagnait peu et il fallait donc être patient avec les yeux braqués sur la trésorerie pour prioriser chaque dépense. Surtout, s’autofinancer est une satisfaction, car uniquement dépenser de l’argent que l’on a gagné permet d’avoir une lecture directe et simple de son business.

#6 Quelles sont les prochaines étapes pour Superprof ?

Superprof se rêve en marketplace du partage de connaissances dans le monde entier en dépoussiérant et en démocratisant la possibilité de trouver son professeur. Tout en proposant une plateforme ludique pour apprendre aussi bien localement avec un passionné qu’à l’autre bout du monde par webcam : vivre l’expérience d’apprendre par webcam une langue avec un habitant du pays est magique et extrêmement motivante !

#7 Avez-vous des conseils à donner à nos lecteurs concernant le rachat d’entreprise ?

« Oublie que tu n’as aucune chance, vas-y, fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher ! »

De ma petite expérience d’acheteur, (Superprof a fait deux acquisitions en France, deux en Espagne et une au Brésil), chaque rachat est totalement différent et même si le moment de faire la première offre va servir de base de négociation, c’est un grand saut dans le vide. Je dirais qu’il faut y croire, y croire très fort, si fort que la personne en face commence à penser que vous avez raison ! En dépassionnant la négociation et en utilisant des arguments simples et logiques : j’ai remarqué que la plupart des gens de la tech ne résistent pas à la logique.

Merci Wilfried !

Écrit par

Férue de nouvelles technologies et d’actualités en tous genres, je m’épanouis également à travers mes trois passions : les séries américaines, Céline Dion et les requins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *